|

Le syndicat indonésien des paysan.nes organise une formation sur l’UNDROP pour ses membres

Les 22 et 23 juillet 2023, le syndicat indonésien des paysan.nes (SPI) a organisé une formation juridique centrée sur l’UNDROP pour ses membres sur l’île de Sumatra. Cet événement s’est déroulé à Medan, en présence de 23 jeunes paysan.nes de différentes provinces, entre autres Aceh, Sumatra Nord, Sumatra Ouest, Riau, Bengkulu et Jambi.

Cette activité a été organisée dans le cadre des efforts de SPI pour continuer à mettre en œuvre l’UNDROP, en particulier en plaçant l’UNDROP comme référence principale dans le travail juridique. Cette formation est également une solution au manque d’avocats et d’assistants juridiques.

Introduction avec un séminaire sur la réforme agraire

Avant le début de cette formation, SPI a collaboré avec PUSKAHAP FISIP USU (Centre d’études agraires et sur les droits paysans) et la Fondation Sintesa pour organiser un séminaire intitulé « La réforme agraire au 21ème siècle : La lutte inachevée pour la réforme agraire en Indonésie ». Les intervenants de ce séminaire étaient Henry Saragih (SPI), Randa Putra Sinaga (FISIP PUSKAHAP de l’USU), Saturnino M. Borras (ISS), Shalmali Guttal (Focus on the Global South) et Nelson Mudzingwa (ZIMSOFF). L’objectif de ce séminaire est de fournir aux participant.es un contexte sur la situation de l’accaparement des terres et la lutte pour la réforme agraire en Indonésie et dans d’autres pays.

Comprendre et utiliser l’UNDROP

Après le séminaire, la formation a commencé. Le matériel était axé sur l’histoire de la lutte pour l’UNDROP et sur l’approfondissement de la compréhension des articles de l’UNDROP et des différentes stratégies de mise en œuvre. Dans le matériel sur les articles, il a été demandé aux participants d’être capables de disséquer les phénomènes qui les entourent en utilisant les articles de l’UNDROP. Cette formation s’est concentrée sur le droit à la terre, le droit à l’alimentation et le droit à la justice, en gardant à l’esprit que les violations des droits qui se produisent souvent sur l’île de Sumatra sont des violations du droit à la terre dans les conflits agraires. Les paysans sont souvent victimes de violences, de criminalisation et d’intimidation de la part des entreprises. Ces violations se produisent dans divers secteurs, depuis le secteur des plantations et de la sylviculture jusqu’aux zones côtières.

Le thème de la stratégie de mise en œuvre a été abordé en fournissant des exemples réussis de reconnaissance des droits collectifs des personnes en Indonésie et d’autres formes de plaidoyer qui peuvent être menées. En plus du sujet concernant l’UNDROP, du matériel pratique a également été fourni, comme la façon de faire face aux procès ou aux enquêtes lorsque des conflits agraires se produisent.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *